L'Association pour les Coffres-Forts Numériques (A-CFN) a été créée en Mai 2011 et regroupe les principaux acteurs du marché des coffres-forts numériques. L'A-CFN a pour objectif de promouvoir l'usage du coffre-fort numérique aussi bien auprès des particuliers que des professionnels.

La réalité de la dématérialisation de documents par secteur

Selon le baromètre réalisé par l’A-CFN, l’Association pour les Coffres Forts Numériques, pour mesurer les attentes et usages des utilisateurs de coffre-fort numérique en France, la réalité de la dématérialisation est assez différente d’un secteur à un autre. 

Les documents papier sont  encore majoritaires, mais de plus en plus de documents sont émis au format électronique.

Globalement, le papier est encore très présent pour les documents administratifs personnels. Mais il est intéressant de souligner des différences sectorielles importantes. 

Question posée : Pour chacun des types de documents suivants, dîtes-nous comment les sociétés ou organismes émetteurs vous les envoient ? (plusieurs réponses possibles) :


Bien que la tendance soit à la croissance de la dématérialisation des bulletins de salaire, la très grande majorité des internautes déclare les recevoir encore sous format papier. Le secteur de l’assurance est encore également très largement au format papier.

A l’inverse, le secteur des télécoms est passé très majoritairement au format électronique selon les internautes. Le secteur du e-commerce, par définition, a aussi une part de document électronique importante.

On note la place du secteur bancaire, avec un taux de près de 50% d’internautes déclarant recevoir des documents sous format électronique de la part de leur banque.

 

Les pourcentages peuvent être supérieurs à 100%, car les internautes peuvent recevoir des documents papier et numériques de la part de leur émetteur.

 

Baromètre réalisé en décembre 2013, avec EasyPanel, auprès d’un échantillon de 1000 internautes, représentatif de la population française de 18 ans et plus.

 

 

 

L’archivage de documents par les internautes est une pratique courante

Selon le baromètre réalisé par l’Association pour les Coffres Forts Numériques, pour mesurer les attentes et usages des utilisateurs de coffre-fort numérique en France, l’archivage de documents est une pratique courante. 

Les internautes archivent leurs documents administratifs personnels.

Quels documents parmi les suivants conservez-vous à titre personnel (au format papier ou électronique) ? (plusieurs réponses possibles)

Sans surprise, les documents personnels les plus archivés sont ceux liés aux papiers d’identité, à l’emploi, à l’administration publique et à la banque, dans plus de 90% des cas. 

 

Baromètre réalisé en décembre 2013, avec EasyPanel, auprès d’un échantillon de 1000 internautes, représentatif de la population française de 18 ans et plus.

Baromètre des attentes et usages des utilisateurs de coffre-fort numérique 2014

Début 2014, l’A-CFN, l’Association pour les Coffres Forts Numériques, a réalisé un baromètre des attentes et usages des utilisateurs de coffre-fort numérique.

L’A-CFN a pour objectif de démocratiser l’usage du coffre-fort numérique auprès de l’utilisateur final (utilisateur particulier ou utilisateur professionnel). C’est dans ce contexte que le baromètre a été réalisé en décembre 2013, avec EasyPanel, auprès d’un échantillon de 1000 internautes, représentatif de la population française de 18 ans et plus.

L’A-CFN publie quelques-unes des conclusions tirées de ce baromètre.

Près de 7% des internautes utilisent une solution de coffre-fort numérique

A la question « Quelle solution utilisez-vous pour conserver et sauvegarder vos documents électroniques personnels ? » (plusieurs réponses possibles), les internautes sont près de 7% à répondre une solution de coffre-fort numérique. L’archivage de documents avec une solution matérielle (ordinateur, disque dur externe, CD, DVD ou encore clé USB) reste majoritaire à 58%. L’archivage des mails, par le service de messagerie ou un autre, est utilisé à 39,5%. Les services de synchronisation et sauvegarde de documents tels que Dropbox sont utilisés par 16% des internautes.

 

Ce baromètre a vocation a être réalisé régulièrement, afin de suivre l’évolution du marché.

Réponse de l’ACFN à la recommandation de la CNIL sur les coffres-forts électroniques

À l’issue d’une concertation avec des acteurs du domaine, la CNIL a adopté une recommandation relative aux services de coffres-forts numériques destinés aux particuliers. Publiée le 19 septembre 2013, elle propose notamment des bonnes pratiques en matière de sécurité à l’attention des fournisseurs de ces solutions.

 L’A-CFN, en tant qu’association d’acteurs visant à promouvoir les usages des coffres-forts numériques auprès des utilisateurs finaux, ne peut que saluer les avancées de la CNIL sur le rôle et les apports d’un coffre-fort numérique.

L’A-CFN partage l’ensemble des points plaçant l’internaute au centre de la relation, avec un choix exprès et éclairé pour l’usage des services au sein d’un coffre-fort, et fait écho à sa position présentée plusieurs fois à la CNIL.

Cette protection de l’internaute est une demande forte de l’A-CFN, car les espaces de stockage sur Internet sont nombreux et pour la plupart, sans respect de la vie privée de l’internaute. L’A-CFN a publié dès 2012 une charte formulant ses convictions profondes sur ces sujets.

 En revanche, l’A-CFN ne partage pas les limitations apportées par la CNIL sur le terme de « coffre-fort », sans tenir compte d’une réalité que le marché a fixé depuis plus de 10 ans. L’A-CFN a alerté plusieurs fois la CNIL sur ce sujet et s’étonne donc du rôle pris par la CNIL pour réglementer cette terminologie et la réserver uniquement à certains types de service. En effet, dans le monde « physique », il existe de nombreux types de coffres-forts, avec des niveaux de protection différents jusqu’aux coffres-forts des banques … Il n’y a pas de raison que cela soit différent pour le coffre-fort numérique et l’A-CFN recommande plutôt de réfléchir à des niveaux de services de coffres-forts numériques avec la mise en place de labels co-élaborés avec les parties prenantes, et tenant compte des réflexions et travaux en cours (FNTC, A-CFN, Association de consommateurs…).

 Les recommandations de la CNIL sur les mesures de sécurité doivent être revues à l’aune de cette catégorisation de service, entre des services de coffres-forts ne permettant aucun traitement des documents, uniquement leur dépôt et leur consultation, avec par exemple un chiffrage complet et une clef de chiffrage maitrisée uniquement par l’utilisateur ; et des services de coffres-forts « intelligents », permettant de traiter et gérer ses documents automatiquement, de les partager facilement et d’accompagner l’internaute dans son quotidien.

 L’A-CFN, convaincue de la pertinence d’une industrie construite sur la confiance et sur le respect de l’internaute, mais avec de véritables services pour faciliter la gestion de son fonds documentaire, souhaite que le débat soit élargi aux internautes et que les préconisations soient revues en prenant ainsi en compte leurs attentes.

L’A-CFN facilite et sécurise l’utilisation des coffres-forts numériques français en publiant une charte d’engagement

Dans le cadre de la défense des utilisateurs des coffres-forts numériques, l’Association des Coffres-Forts Numériques vient de publier une charte d’engagement. Cette charte est composée de 7 engagements principaux. Chaque membre de l’association en assure l’application pour ses utilisateurs. Ces engagements font partie des conditions d’adhésion à l’association.

Les 7 engagements sont :

  1. Assurer la confidentialité des données des utilisateurs
  2. Garantir la non exploitation des données des utilisateurs sans accord préalable
  3. Sécuriser et protéger l’accès aux coffres-forts numériques
  4. Héberger les coffres-forts numériques sur le territoire de l’Union Européenne
  5. Garantir la conservation et la non altération des données confiées
  6. Garantir la libre restitution des documents confiés
  7. Supprimer le coffre-fort numérique et son contenu sur demande de l’utilisateur

Pour de plus amples informations, vous pouvez contacter l’association ou télécharger le communiqué de presse

Création de l’A-CFN

Le 24 mai 2011, s’est tenue la première assemblée de l’A-CFN qui marque le début de l’association pour les coffres-forts numériques.

L’A-CFN a été créée par dix principaux acteurs du marché des coffres-forts numériques que sont les sociétés :

  • Adminium
  • Coffréo
  • E-coffrefort
  • E-factures
  • E-folia
  • Home-Bubble
  • La Poste (Service Digiposte)
  • MyArchiveBox
  • Novapost
  • Xambox

L’A-CFN a pour objectif de promouvoir l’usage du coffre-fort numérique auprès des utilisateurs finaux (particuliers et entreprises).

Pour de plus amples informations sur la création de l’Association pour les Coffres-Forts Numériques, vous pouvez télécharger le communiqué de presse détaillé.